MA MÈRE L'OYE

 

Mini Concerts

LES CONTES DE

MA MÈRE L'OYE

formation orchestre symphonique, 35 musiciens

direction musicale, Lionel Gaudin-Villard

 

public maternelle // élémentaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dossier pédagogique (en téléchargement libre à partir de septembre 2018)

mai

..............................

 

Bordeaux, Théâtre Fémina

lundi 27

séances à 09h30, 11h, 13h45

Artigues-près-Bordeaux, Le Cuvier

vendredi 24 COMPLET

séances à 11h, 13h45

 

 

Bordeaux, Théâtre Fémina

mardi 28

séances à 09h30, 11h, 13h45

 

Ma mère l'Oye est une œuvre de Maurice Ravel d'après des contes de Charles Perrault (La Belle au bois dormant et Le Petit Poucet extraits des Contes de ma mère l'Oye, 1697), de Madame Leprince de Beaumont (La Belle et la Bête, 1757) et de Madame d'Aulnoy (Le Serpentin vert, 1697).

 

Il existe trois versions principales de cette suite : la première, à l'origine de l'œuvre, est écrite pour piano à quatre mains (entre 1908 et 1910), la deuxième, dans la tradition des orchestrations raveliennes, est une partition pour orchestre symphonique (1911), la dernière, plus étoffée, est une adaptation pour ballet, avec une chorégraphie de Jeanne Hugard (1912).

 

C'est cette dernière version que nous vous proposerons dans le cadre des Mini Concerts.

 

Maurice Ravel

 

Né au Pays basque, pays de sa mère, Maurice Ravel a des ascendances savoyarde et suisse du côté de son père, homme avisé qui suit attentivement l'éducation artistique de l'enfant. Entré au Conservatoire de Paris en 1889, à l'âge de quatorze ans, le tout jeune homme y bénéficie, notamment, de l'enseignement de Gabriel Fauré, qui décèle en lui « une nature musicale très éprise de nouveauté, avec une sincérité désarmante ». En 1901, sa cantate Myrrha lui vaut un second prix au Concours de Rome. Mais son modernisme et ses dons exceptionnels lui valent aussi l'inimitié des traditionnalistes, comme Théodore Dubois, directeur du Conservatoire de Paris, qui ne voit en lui qu'un « révolutionnaire » osant admirer Chabrier et fréquenter Satie !

 

En 1905, Ravel est déjà très connu. Ses premières œuvres (Menuet antique, Habanera, 1895 ; Jeux d'eau, 1901 ; Quatuor en fa et Schéhérazade, 1903) ont été remarquées et discutées. C'est entre 1905 et 1913 qu'il composera l'essentiel de son œuvre. En 1910, il est l'un des cofondateurs de la Société musicale indépendante (S.M.I.), créée pour s'opposer à la très conservatrice Société nationale de musique, contrôlée par Vincent d'Indy. Si les Valses nobles et sentimentales et L'Heure espagnole, montée à l'Opéra-comique en 1911, passent relativement inaperçues, ce n'est pas le cas de Daphnis et Chloé, créé aux Ballets russes en 1912 sur une commande de Diaghilev, une chorégraphie de Fokine, avec Nijinski, Karsavina et Pierre Monteux au pupitre.

 

Viennent ensuite ses Trois poèmes de Stéphane Mallarmé, composés sous l'influence de Stravinski qui lui fait découvrir ses propres Poèmes de la lyrique japonaise et le Pierrot lunaire de Schönberg. La guerre met un terme provisoire à cette intense production, après le Trio pour piano, violon et violoncelle (1914) et, alors qu'il vient d'être démobilisé, le Tombeau de Couperin (1914-1917), dédié à ses amis morts au combat. Il ne se remettra activement à la composition qu'en 1919, reprenant son projet de La Valse, qui ne sera créée qu'en 1928. Son style évolue, à la recherche d'un art plus dépouillé, comme l'atteste sa Sonate pour violon et violoncelle (1920-1922), manifestation extrême de son renoncement aux charmes harmoniques, ce qui n'empêchera pas les œuvres de sa dernière période, L'Enfant et les sortilèges (1925) ou les deux Concertos pour piano et orchestre (1929-1931), de libérer un lyrisme et une imagination stupéfiants, quoique maîtrisés. Après deux tournées de concerts aux Etats-Unis (1928) et en Europe centrale (1931), Ravel peut constater quelle est sa célébrité à l'étranger. Dès 1933, il ressent les premières atteintes de l'affection cérébrale qui l'emportera en 1937, après une vaine intervention chirurgicale.

 

L'oeuvre de Maurice Ravel est aujourd'hui unanimement admirée pour son lyrisme et sa féerie, la perfection de l'écriture et de l'instrumentation, la maîtrise de ses paroxysmes, l'équilibre subtil entre la limpidité et la sensualité. Ravel, qui trouve sa liberté dans la discipline, a assoupli et enrichi le langage harmonique de son époque, recourant aux modes médiévaux, aux échelles défectives de l'Extrême-Orient, mais sans rompre avec le système tonal.

RÉSERVEZ VOTRE SÉANCE

 

Pour vous inscrire, laissez vous guider par notre système de réservation en ligne :

 

> sélectionnez le jour et le lieu qui vous intéressent,

> sélectionnez le nombre de participants (enfants et adultes

dont l'enseignant )

> renseignez vos coordonnées et celles de l'entité qui

finance la sortie dans la partie "nom, prénom, société".

 

Aucun règlement n'est demandé à cette étape, il s'agit d'une simple réservation. (nous ne pouvons pas supprimer les logos de paiement par cartes bancaires)

 

> un acompte par chèque vous sera demandé pour

bloquer votre réservation, et pour les règlements mairie,

un bon de commande.

 

> le tarif est de 7€ par enfant,

> gratuit pour tout accompagnateur dans la limite des

places disponibles.

 

Nouveauté Lors de votre inscription au Théâtre Fémina, vous avez désormais la possibilité de choisir votre place, soit le Parterre, soit le Balcon.

Orchestre Symphonique de Gironde

Lionel Gaudin-Villard

une production

Hélios Événements

Copyright @ All Rights Reserved