78 MINUTES AVEC...

L'APPRENTI SORCIER

La musique et la sorcellerie



John Williams  Harry Potter, suite symphonique

Paul Dukas  L'Apprenti sorcier

Anatoli Liadov  Kikimora

Antonin Dvorak  La Sorcière de midi


Lionel Gaudin-Villard  direction et commentaires

BORDEAUX, THÉÂTRE FÉMINA

NOVEMBRE

Concert commenté

Mardi 17  séance à 15h

tarif

   8€ par élève

   Gratuit pour les accompagnants

durée  78 minutes

COMMENT RÉSERVEZ VOTRE SÉANCE


Pour vous inscrire, laissez vous guider par notre système de réservation en ligne :

> sélectionnez le jour et le lieu qui vous intéressent,

> sélectionnez le nombre de participants (élèves et adultes, enseignant et AVS compris)

> renseignez vos coordonnées et celles de l'entité qui finance la sortie dans la partie "nom, prénom, société".


Aucun règlement n'est demandé à cette étape, il s'agit d'une simple réservation.

(nous ne pouvons pas supprimer les logos de paiement par cartes bancaires)


> un acompte de 40% vous sera demandé à l'issue de cette réservation dans le mail de confirmation de Weezevent. À régler au plus tôt par chèque postal ou virement bancaire

> pour les règlements mairie, il nous faut impérativement le bon d'engagement ou le bon de commande.

> le tarif est de 8€ par élève,

> gratuit pour tout accompagnateur dans la limite des places disponibles.

> si vous décidez, après réservation, de supprimer votre sortie, nous vous remercions de nous en avertir au plus tôt car nous avons souvent des listes d'attente.

> le solde de votre commande, les 60% restant, ajusté du nombre d'enfants et adultes (enseignant compris), vous sera demandé environ 3/4 semaines avant la date du Concert et devra être effectué par chèque postal ou virement bancaire


Pour toute question, veuillez contacter Odile Morali par mail à :

jeunepublic@orchestresymphoniquedegironde.fr

Avec la place capitale qu'a pris la musique au cinéma dès sa naissance, on peut se poser la question de savoir pourquoi ?

Les premiers films, muets, utilisaient principalement la musique pour mettre en valeur les actions et les sentiments.

Les compositeurs, depuis la période romantique (XIXè siècle), ont toujours cherché à traduire au plus près les émotions, les impressions, les situations, d'où la naissance d'une forme musicale adaptée, le Poème symphonique.

En effet, Franz Liszt, compositeur hongrois, offrit cette opportunité en créant le premier "poème symphonique" dès 1845 avec "Les Préludes". Liszt faisait alors carrière à Weimar et cette forme musicale prit beaucoup d'ampleur en Allemagne, appelée Sinfonische Dichtung ou encore Tondichtung, littéralement « poésie sonore ».


Cette forme musicale, toujours en un seul mouvement, est facile à concevoir car elle obéit exclusivement au sujet littéraire dont elle s'inspire, c'est donc une forme libre. Le compositeur peut enfin donner libre-court à son imagination, utiliser toutes les ressources musicales possibles : rythmes, mélodies asymétriques, dissonances, effets de timbres, percussions ... 


Les plus nombreux artistes à avoir abordé ce thème de la magie et par extension de la sorcellerie sont très fortement concentrés durant la période romantique, période de la libre expression des sentiments.

Ce nouveau genre musical donna ainsi naissance à un nombre incalculable d'œuvres sur le sujet aux XIXè et XXè siècles; le cinéma utilisera toutes ces ressources techniques pour mettre en valeur les différentes actions des films traitant du sujet.


Nous vous proposons quelques œuvres parmi les plus marquantes : l'Apprenti sorcier de Paul Dukas, La Sorcière de midi d'Antonin Dvorak. Deux œuvres extraordinaires racontant des histoires et que Lionel Gaudin-Villard décryptera afin que chacun puisse avoir des repères à leur écoute.

En ouverture de concert, nous ne pouvions pas ne pas interpréter quelques extraits de la saga Harry Potter composés par l'un des plus grands compositeurs de musiques de film du XXè siècle, John Williams.

Ce site web utilise les cookies. En cliquant sur « Accepter », vous acceptez notre utilisation des cookies.

Accepter